Catégorie : art et culture

L’arriere Pays de Byblos: les sources de Nahr Ibrahim ou fleuve d’Adonis

Dernière étape avant de déjeuner au couvent de l’Ordre des Moines Maronites de Qattara, les sources du fleuve de Nahr Ibrahim ou fleuve d’Adonis. Les routes actuellement sont assez défoncées, un véhicule tout terrain sera donc conseillé pour y accéder.

Il s’agit du lieu ou – selon la légende – Astarté ou Ishtar, hellénisée en Aphrodite et romanisée en Vénus – aurait pleuré Adonis, son amant qui aurait expié suite à la charge d’un sanglier. Les lieux sont intimement liés à la légende même d’Adonis et il est donc normal que notre périple puisse s’y achever sur les traces des Adonies, ces fêtes liées à la résurrection du printemps. Rappelons qu’elles se déroulaient sous la forme d’une procession de la ville de Byblos jusqu’à ses lieux durant 2 jours, un jour consacré au deuil puis un jour consacré à la joie.

La vallée est également connue pour héberger une grande quantité d’Anémones. Cette fleur est également à rattacher à la légende d’Adonis, puisqu’on disait que les larmes d’Aphrodites se sont transformées en cette espèce végétale.