Catégorie : Musique

Piano Piano

Trio Tord Gustavson, le final. Leica M9, Summicron 50 mm. © Francois el Bacha. Tous droits réservés.
Trio Tord Gustavson, le final. Leica M9, Summicron 50 mm. © Francois el Bacha. Tous droits réservés.

La nouvelle saison des concerts commence avec Liban Jazz, qui a invité pour l’occasion le scandinave Trio Tord Gustavsen, récipiendaire du Grammy Award Norvégien toutes catégories confondues en 2010, au Music Hall ce dimanche. Peut-être est-ce là le résultat de la concurrence annoncée du nouveau festival Beirut Jazz Festival ou le fait que la saison des concerts d’été aujourd’hui achevée mais riche en son rock, pop et autres avec entre autre, Moby ou Scorpions à Byblos, voir même la richesse des artistes amenés aux festivals de Beiteddine avec notamment Ibrahim Maalfouf, neveu de l’écrivain célèbre ou du Louis Hayes et le Cannonball Legacy Band au festival de Baalbeck mais de nombreuses places restaient encore disponibles avant l’entrée en matière des artistes sur scène et comme en témoignent les quelques places laissées libres aux premières rangées même de l’évènement. Certaines conversations, dont celles des dadames du 2ème rang, indiquent même que certains spectateurs étaient venus sans même savoir de qui il s’agit,  » chou qu’est ce qu’on regarde ce soir », dira la première, « il est mignon », poursuivra la deuxième avant que la 3ème ne conclu sur un « ah les hommes, ils sont dangereux », allant même jusqu’à préciser qu’elle n’avait pas eu l’occasion de laver ses cheveux en dépit d’une tenue de soirée, mode drague certainement à la sortie des coulisses… Cela tombe bien, elles étaient 3, tout comme les artistes sur scène!

Farewell Tour des Scorpions: The Best is Yet to Come

Scorpions in Lebanon, une entrée bien remarquée. Leica M9, Summicron 50 mm.© Francois el Bacha. Tous droits réservés.
Scorpions in Lebanon, une entrée bien remarquée. Leica M9, Summicron 50 mm.© Francois el Bacha. Tous droits réservés.

Cultissime Scorpions au Festival de Byblos, il ne s’imaginait pas de ne pas s’y rendre: Les fameux Scorpions de Hanovre, une des légende du Rock And Roll, un groupe né en 1965 avec plus de 100 millions d’albums vendus, étaient donc au Liban, pour leur tournée d’adieu à ses fans, non seulement cela, mais il s’agissait également des derniers concerts de cette dernière tournée, après que soit annoncée leur retraite en 2010.

Aux jeunes années des générations 70 et 80 à laquelle j’appartiens, quand on voulait être cool, on écoutait Wind of Change et Send me An Angel. Scorpions a non seulement bercé mon enfance, mes nuits également, les premiers slows.
Il s’agissait donc de ne pas les rater!

Mobyfier

Le diner et Moby derrière moi. © Marie Josée Rizkallah. Tous droits réservés.
Le diner et Moby derrière moi. © Marie Josée Rizkallah. Tous droits réservés.

Ayant acheté, il y a déjà quelques mois des places du concert de Moby, nous en avons profité pour inviter la soeur de Marie Josée, Elissa, à cette incartade musicale bien méritée après avoir passé avec succès, l’examen du brevet, examen qui ne compte plus guère aujourd’hui si ce n’est qu’il prépare au prochain, plus crucial, celui du Bac. Nous avons profité du fait d’arriver un peu plus tôt pour nous promener dans les souks de Byblos, ville qu’on ne peut plus présenter, ville antique, ville médiévale, l’un des premiers berceaux de l’Humanité, qui transpire la culture et dont le festival s’inscrit dans cette continuité.